Nos conseils pour éradiquer les puces

La puce est un insecte de l’ordre des siphonaptères. Elle est reconnaissable à sa couleur brune et à son corps aplati latéralement recouvert de poils. À l’âge adulte, elle varie entre 1 et 4 mm. Avant d’atteindre cette taille, la puce passe dans plusieurs stades de développement :

Œuf :

Ils sont reconnaissables à leur couleur blanchâtre et mesurent environ 0,5 mm.

Larve :

Au bout de quelques jours, il sort de l’œuf une larve en forme de ver, de très petite taille (1,5 mm de longueur), velue et de couleur blanchâtre, à l’exception de la tête qui est brunâtre. Elle peut atteindre jusqu’à 5 mm de longueur. Durant ce stade, la larve évite la lumière et est sensible aux variations d’humidité et de température.

Nymphe :

Pendant le troisième stade de développement, la larve se recouvre de poussières, de fibres, de grains de sable, et de débris organiques et, sous ce revêtement, elle tisse un cocon avec la soie fournie par ses glandes labiales. Dans cet abri, la larve, d’abord blanche, brunit de plus en plus et se métamorphose en adulte.

Adulte :

L’adulte se nourrit du sang des humains et animaux à sang chaud, de compagnie ou sauvages. Ils vivent dans les tapis, les fauteuils, les zones de vie de son hôte primaire. Il s’installe sur son hôte pour le piquer (en moyenne 10 fois par jour).

En cas d’absence, les puces ralentissent leur métabolisme pendant de longues périodes. Le cycle reprendra à la moindre vibration produite par le retour des occupants des locaux. La puce ne peut se reproduire si elle ne se nourrit que de sang humain.

De nombreuses espèces de puces :

Selon une enquête conduite par l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse et L’INRA sur 403 chats infestés par des puces provenant de 75 départements répartis sur le territoire français. 1337 puces ont été récoltées. La conclusion de l’étude indique que 97,8 % des chats hébergeaient la puce du chat et 7 autres espèces ont été identifiées :

Puce du lapin (0,9 %)
Puce du chien (0,5 %)
Puce du pigeon (0,3 %)
Puce de rongeurs (0,07 %)
Puce de l’Homme (0,07 %)
Puce du hérisson (0,07 %)
Puce des souris (0,07 %)

Puces

Les puces peuvent vivre plusieurs mois sans s’alimenter et redevenir actives lorsque les conditions sont plus favorables.

Evaluer une infestation :

Avant de commencer un éventuel traitement, plusieurs indices permettent de conclure à une infestation de puces :

  • Présence de puces dans le pelage des animaux, le mobilier, les sols.
  • Animaux domestiques qui se grattent et se mordillent souvent.
  • Morsures provoquant démangeaisons et rougeur caractéristique avec en son centre, un point rouge foncé.
  • Réactions allergiques et transmission possible de maladies ou de parasites divers.
  • Petits débris de sang séché sur les surfaces fréquentées (canapés, tapis, etc.).
Puces

Les causes d’une infestation :

Dans la plupart des cas, ce sont généralement les animaux de compagnie qui apportent les puces dans les habitations.

La présence de rongeurs ou d’oiseaux peut également générer l’arrivée de puces.

L’insecte peut aussi arriver lors de l’échange de vêtements, de textile ou bien d’un hébergement temporaire d’un animal porteur.

Les risques pour nos clients et pour le site :

Les principales nuisances pour l’homme sont liées aux piqûres des insectes. Ces piqûres peuvent apparaître sur les membres inférieurs dans un premier temps, puis sur tout le corps notamment lorsque le mobilier est fortement infesté (canapé, lit, etc.) :

  • Fortes démangeaisons.
  • Réactions allergiques dans certains cas.
  • Transmission des maladies ou des parasites : le ténia du chienDipylidium caninum (qui peut affecter les humains), la peste.

À moyen terme, la présence de puces dans un logement génère donc une gêne physique permanente, cause d’insomnies et de stress.

La présence de puces génère également de fortes appréhensions lorsque des enfants sont présents ou lors de la visite d’autres personnes.

Pour certains sites notamment dans le milieu agricole et l’élevage, les puces peuvent avoir des conséquences financières importantes pour les éleveurs.

L’intérêt est de prévenir l’augmentation de la population d’insectes.

Le traitement :

Voici les différentes étapes pour réussir un traitement contre les puces :

  • Tout d’abord, aspirer l’ensemble des sols en insistant dans les angles. Puis jeter le sac ou vider votre aspirateur dans votre poubelle extérieure.
  • Ensuite, appliquer de l’insecticide liquide sur l’ensemble des sols infestés.

  • Enfin, mettez un fumigène au milieu de la ou des pièces à traiter tout en prenant soin de couper votre VMC, détecteur de fumée. L’ensemble de vos placards, tiroir peuvent rester ouvert, fermez les fenêtres. Laisser agir pendant 4/5 heure.  Attention, lors de la fumigation, sortez de votre domicile. Sinon, on a un autre produit similaire : l’aérosol à gaz, une fois enclenché, la bouteille se vide en une fois et se propagera dans la pièce visée.

Lutte contre les puces

Pour conclure, pour éviter une forte infestation, prévoyez de traiter vos animaux domestiques en prévention.

De plus, si vous faites face à une infestation sévère de puces, n’hésitez pas à nous contacter aux 02-41-43-22-36 / contact@sth-angers.fr ou bien venez nous rendre visite au 4 rue Guillaume Lekeu afin de fixer un rendez-vous pour une intervention à votre domicile.